Reflets des 27 ans de l’Espace Enfants-Animaux
Janvier 2019 Bonsaï a 30 ans. Comme nous ne connaissons pas le jour exact de la venue au monde de notre petit shetland, sa date de naissance a été fixée au 1er janvier, premier jour de l’année supposée, comme c’est la coutume pour les chevaux dont on ignore la date exacte. Après deux ans de hauts et de bas et en perdant continuellement du poids et de la force, Bonsaï se porte à nouveau comme un charme depuis que nous avons trouvé la raison de son mal-être. Avec l’âge venant, Bonsaï avait perdu ses molaires et ne pouvait plus écraser sa nourriture qui, de ce fait, transitait non-digérée et ne lui amenait donc pas assez d’énergie. Depuis ce moment, il reçoit trois fois par jour des «rations pour cheval» de granulés. Au fil des semaines, l’augmentation considérable de sa nourriture quotidienne l’a aidé à reprendre son poids initial. Ses friandises préférées, les pommes et les carottes, sont désormais hachées en tout petits morceaux afin qu’elles ne restent pas coincées dans son oesophage, comme c’était le cas à deux reprises ce qui a demandé des interventions d’urgences de notre vétérinaire. Tout propriétaire d’équidés le sait: un cheval, un poney ou un âne a besoin de se nourrir continuellement et une incapacité totale de4 s’alimenter peut malheureusement entraîner le décès de l’animal. Après les deux années de la quasi mise au repos de Bonsaï pendant lesquelles nous ignorions les raisons de son état de santé critique, Bonsaï s’est remis avec beaucoup de plaisir «au travail», en portant à nouveau avec enthousiasme de tout petits enfants sur son dos et en appréciant énormément les balades à travers le village. Et malgré son âge, il reste le chef de notre petit troupeau, nos deux ânesses et les deux mini- shetlands continuant à le respecter en toutes situations.
Nouvelles de nos poneys
Les 27 ans de l’Espace Enfants-Animaux
interventions d’urgences de notre vétérinaire. Tout propriétaire d’équidés le sait: un cheval, un poney ou un âne a besoin de se nourrir continuellement et une incapacité totale de4 s’alimenter peut malheureusement entraîner le décès de l’animal. Après les deux années de la quasi mise au repos de Bonsaï pendant lesquelles nous ignorions les raisons de son état de santé critique, Bonsaï s’est remis avec beaucoup de plaisir «au travail», en portant à nouveau avec enthousiasme de tout petits enfants sur son dos et en appréciant énormément les balades à travers le village. Et malgré son âge, il reste le chef de notre petit troupeau, nos deux ânesses et les deux mini- shetlands continuant à le respecter en toutes situations.